Un enduit au cuivre contre les infections nosocomiales

Les vertus du cuivre sont innombrables dont sa propriété antibactérienne. Etant un alliage de cuivre, le laiton bénéficie également de cette caractéristique. Tout récemment, une invention à base de cuivre a permis de mettre au point une meilleure façon de lutter contre les infections nosocomiales. Il s’agit effectivement du MetalSkin, un produit qui renferme les mêmes caractéristiques que le cuivre. D’ailleurs, ce problème a longtemps préoccupé la clinique orthopédique Saint-Roch dans le sud de la France. Désormais, les patients seront à l’abri de ces infections grâce à un enduit en cuivre. En effet, ces infections se contractent lors d’une hospitalisation.

Comment utiliser le MetalSkin ?

20150305_165028_metalskin

Pour tester l’efficacité du produit, l’enduit au cuivre a été applique dans toute la clinique. Pour ce faire, cette dernière a recouvert les poignées de portes, les interrupteurs, les cuvettes des WC, les poires de douches, les rampes de lit et de couloirs, les boutons d’ascenseurs. Il s’agir d’un enduit de couleur grise à base de cuivre. L’objectif est de minimiser les risques. En outre, « les tests ont démontré qu’à protocole d’entretien égal, on avait 10 000 fois moins de bactéries sur un support traité que sur un support non traité » indique le PDG de Meto&Co, l’entreprise qui a inventé le MetalSkin. Il est avéré que le métal attaque directement les membranes des cellules.

Une perspective intéressante pour les transports communs

boite-petri

Il est impossible de recouvrir du cuivre massif dans les hôpitaux, dû à son prix trop élevé. Néanmoins, cet enduit peut très bien remplacer le cuivre, d’autant qu’il est beaucoup moins onéreux, soit, pour 5 à 20 fois moins cher. L’invention a consisté à utiliser une infime épaisseur de cuivre en poudre, dans un enduit de résine avec plus de 90% de cuivre afin de conserver ses résultats cliniques. Suite à l’évaluation de son marché par la PME française, le secteur des transports publics est intéressé par ces perspectives. Par ailleurs, elle a attend de nombreux appels d’offres de l’OMS pour l’équipement de petits dispensaires de brousse. Le H5N1, par exemple, n’a pas résisté à cet enduit en cuivre.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Découvrez ces 10 excellentes idées de cadeaux pour les amoureux de cuisine :Cliquez ici

Top 10 des meilleures idées de cadeaux en cuivre pour les amoureux de cuisine :

Cliquez ici pour les découvrir