L’avenir des mines de Cuivre en Zambie

Le gouvernement Zambien a décidé d’augmenter de 6% à 20% les redevances minières. Il est à noter que le cuivre est la première richesse de ce pays de l’Afrique Australe. Or, cette prise de décision risque de faire fuir les investisseurs à l’approche des élections présidentielles.

Le gouvernement a triplé les taxes sur les mines

Les pays Africains ont tendance à tirer profit davantage aux sociétés exploitantes plutôt qu’au budget national indique régulièrement les ONG et les institutions internationales. Ce qui est d’ailleurs le cas en Zambie. Pour soutenir sa cause, le ministre des Mines, Christophe Yaluma estime qu’il s’agit d’un « juste revenu fiscal » de l’activité minière.

mine_de_cuivre_zambie

Le fait de tripler le montant des taxes sur les mines est devenu un enjeu majeur pour l’électoral en vue. Certains syndicats de mineurs craignent que cela conduise à des fermetures de mines. « Ce sera difficile au gouvernement de percevoir des impôts sur des mines fermées » ironise le président des Syndicats Zambien en personne, Chishimba Nkole.

La situation est critique

Si la Zambie a perdu sa première place en tant que premier producteur de cuivre, c’est tout simplement parce que la République de Congo a augmenté de 50% sa production en 2013. Depuis, elle a considérablement reculé dans le classement, et se trouve aujourd’hui, à la 8ème place.

mine-cuivre-greve

Les investisseurs pourraient donc se tourner vers la RDC pour trouver un autre filon. De ce fait, certains électeurs s’inquiètent sur l’avenir du cuivre dans leur pays. Pour sa part, Fines Muyumba, un diplômé de l’université en chômage implore le gouvernement de revoir sa décision avant qu’il ne soit trop tard.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Découvrez ces 10 excellentes idées de cadeaux pour les amoureux de cuisine :Cliquez ici

Top 10 des meilleures idées de cadeaux en cuivre pour les amoureux de cuisine :

Cliquez ici pour les découvrir