Se pourrait-il que le cuivre connaisse une décadence tout comme le pétrole ?

En ce début d’année, la chute du prix du pétrole a été grandement remarquée cependant, le cuivre a également connu sa plus grande chute depuis 2009. Avec un plancher de 1.938 dollars la livre, il est clair que le cuivre est dans une situation peu enviable par rapport aux autres métaux. La raison de cette baisse vient de multiples facteurs.

Le cuivre en quelques chiffres

La recherche constante de substitut au cuivre pour la fabrication de fils conducteurs fait partie de ces facteurs. En effet, avec l’arrivée de plus en plus fréquente de l’aluminium dans la conception de fils, le cuivre est de moins en moins sollicité. Toutefois, face à cette baisse, les analystes sont sceptiques puisque ceux-ci sont sûrs que le prix pourrait bien grimper d’autant plus qu’une hausse de 2.4 pour cent a été remarquée relançant le prix à 1.987 dollars la livre. Cette relance du prix est également liée à la relance de l’économie chinoise suite aux nouvelles mesures qui ont été prises. En effet, un ralentissement de la croissance chinoise a été remarqué avec seulement 6,9 pour cent pour l’année 2015 contrairement à 7,3 pour cent pour l’année 2014.

4184_1024x1024

Depuis le premier janvier, un certain malaise se présentait avec cette chute de 7 pour cent d’une livre de cuivre. Cette période a profondément inquiété les experts, mais surtout l’industrie minière qui pourrait ressentir cette baisse du prix.

Certains investisseurs se posent la question du lien entre la Chine et le marché du cuivre, car en premier plan cela est incompatible. Pourtant, il est à noter que la Chine est le premier consommateur mondial de cuivre. En effet étant donné que la plupart des industries technologiques, mais aussi dans le domaine de la fabrication de fils conducteurs se basent en Chine, plus de la moitié de la production mondiale de cuivre est consommée par la Chine d’où cette liaison importante au niveau des changements de prix.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !