Les prix du métal rouge se stabilisent

Le cuivre a connu un début d’année catastrophique où ses prix étaient tombés à des niveaux relativement bas. Ce métal non ferreux fait partie des matières premières cotées à la Bourse qui a considérablement chuté en janvier. Depuis quelques temps, les prix semblent se stabiliser de mieux en mieux. La tonne de cuivre pour livraison s’échangeait à 5.677,50 dollars vendredi dernier alors que 7 jours auparavant, elle s’échangeait à 5.468 dollars. Au cours de ces dernières séances, les prix étaient fortement volatiles en raison des annonces macroéconomiques en provenance de la Chine, le plus grand consommateur mondial de cuivre.

GraphEngine.ashx

Toutefois, les opérateurs ont bien accueilli les mesures de relance annoncées par Pékin. De ce fait, la banque centrale Chinoise a injecté de nouvelles liquidités dans le circuit économique afin d’assouplir les règles prudentielles qui s’appliquent aux banques. Outre que cela, le ratio de réserves obligatoires des banques a été réduit d’un demi-point. Cette option consiste à stimuler l’offre de crédit et la croissance afin d’alléger les restrictions sur le crédit.

Un « mini-krach » historique

Les prix du cuivre étaient promptement tombés à des niveaux inédits au mois de janvier, soit, un plus bas de cinq ans. Une dépréciation de cette envergure serait a effectivement intriguée les experts et les analystes du marché. Ce mouvement est qualifié de « mini-krach » selon les observateurs. Par ailleurs, la dégringolade du cuivre a été causée par la force du dollar ainsi que les stocks élevés en Chine, soit, une exagération de la spéculation chinoise qui est pourtant liée à la croissance économique mondiale.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !